Hermès Kelly 2

Comment reconnaître un vrai sac Hermès Birkin ?

Aussi légendaire que sa muse, le sac Birkin d’Hermès est un classique de la maroquinerie de luxe. Depuis sa création en 1984, ce sac à main aussi élégant que pratique n’a de cesse de conquérir les cœurs des femmes…

Seulement voilà… Ce succès a alimenté les viles intentions des faussaires. Aujourd’hui, le Birkin d’Hermès compte parmi les sacs de luxe les plus contrefaits. Comment éviter de vous faire leurrer ? Comment être sûr que ce sac Birkin que vous êtes sur le point d’acheter est authentique ? Pour cela, prêtez attention aux sept points ci-dessous.

1) Un tarif (trop) attractif

Que les choses soient claires : un sac Hermès neuf et original ne peut pas valoir 1 000 €. Quand on sait qu’un vrai Hermès Birkin 35 Togo bleu d’occasion est vendu à 8 940 €, comment expliquer une différence de prix si importante ?

La raison est toute simple… Le sac de 1 000 € est une contrefaçon.

Pour créer des pièces uniques, qui résistent au temps et aux modes, les maisons haute-couture font appel à des artisans qualifiés et utilisent des matières premières dignes des rois. Tout ce savoir-faire a un prix…

Quand vous achetez un sac présenté comme étant « de luxe » à 300, 500 ou 1 000 €, à combien estimez-vous son coût de production ? Si le prix est dérisoire, c’est que ce sac est tout sauf une création originale de la maison Hermès.

2) Des accessoires qui manquent de raffinement

Chaque vrai sac Hermès est livré avec une facture, un dust bag, un sac en papier et une boîte à l’effigie de la marque. Les faussaires le savent bien et se plient en quatre pour reproduire tous ces éléments. Seulement, à la différence d’Hermès qui produit artisanalement chaque pièce, ils se servent de machines industrielles bas de gamme.

Birkin 30cm en cuir Togo noir (Cliquez sur l’image pour accéder à sa fiche)

C’est pourquoi si vous êtes vigilante, vous constaterez toujours des différences. Une encre au trait irrégulier, des détails manquant sur le logo, une impression un peu floue… Jamais Hermès ne tolérerait un tel manque de précision.

3) L’absence de contacts

À chaque fois que vous demandez à rencontrer le vendeur, il trouve une excuse. Aujourd’hui, sa voiture a une panne. Hier, c’était un rendez-vous chez le dentiste. Il y’a une semaine, c’était une réunion programmée à la dernière minute avec son patron.

Si vous lui demandez des photos zoomées, il s’esquive également.

Étrangement, il est prêt à se rendre à la Poste une fois le paiement effectué…

Pour minimiser les chances d’être arrêté par les forces de l’ordre, les faussaires font tout pour éviter les rencontres physiques et ne zoomeront jamais sur un détail dont ils ne sont pas sûrs.

Dans l’idéal, veillez à toujours avoir une plateforme intermédiaire qui « triera » les faux en amont, comme IconPrincess.

4) Une silhouette reconnaissable entre mille

Peu importe l’occasion, l’authentique sac Hermès Birkin ne s’affaisse pas. Ses contours ont l’air d’avoir été tracés à la règle et surtout, il émane de lui une certaine prestance.

Peaufiné jusque dans les moindres détails, ses dimensions ne souffrent d’aucunes approximations. Ainsi, un Birkin 25 mesurera toujours 25 cm x 20 cm x 13 cm exactement. Prenez le temps de mesure le sac avant de l’acheter. 1 cm en plus ou en moins n’est pas bon signe…

5) Des signatures uniques

La signature d’un sac Hermès reste la façon la plus simple de savoir si vous êtes présence d’un faux. Cependant, depuis que la maison Hermès a vu le jour, elle a utilisé un peu plus de 40 typographies différentes pour distinguer ses sacs…

En effet, le marquage peut être naturel, doré ou argenté. De même, il peut être fait sur 1, 2 ou 3 lignes. Quelquefois aussi, il se pare de symboles permettant de savoir qu’il s’agit d’une commande spéciale ou d’un produit à l’attention des employés d’Hermès.

Hermès Birkin shoulder en cuir noir
Une signature dorée de sac Hermès Birkin, sur trois lignes.

Du fait de ce nombre élevé de marquages, pas toujours facile pour un non-connaisseur de s’y retrouver. En revanche, pour des experts comme ceux authentifiant les sacs de luxe seconde main mis en vente sur IconPrincess, c’est un vrai jeu d’enfant.

6) Des finitions qui laissent à désirer

Il suffit de regarder les points de couture, les détails des fermetures et les points d’attache des sangles pour éliminer tous les doutes.

Si vous regardez un vrai sac Hermès Birkin, vous constaterez que les sanglons sont fixés au sac à l’aide d’un point de couture spécial. Appelé point sellier, il ne peut être fait qu’à la main et nécessite du temps, de l’attention et beaucoup d’expertise. Trois choses en lesquelles l’industrie de la contrefaçon ne peut se permettre d’investir…

Hermès Birkin 35 cuir Togo bleu
Des finitions impeccables

7) Des doutes persistants

Même si tous les voyants sont au vert, vous n’arrivez pas à vous défaire de vos doutes… Dans ce cas, le plus simple reste de vous rendre dans un magasin Hermès pour faire analyser le sac en question.

Heureusement pour les clientes d’IconPrincess, elles n’ont pas à se charger elles-mêmes de l’authentification de leurs sacs Hermès. C’est une tâche laborieuse à laquelle se soumettent pour elles les experts en luxe travaillant avec IconPrincess.