Investir dans un sac de luxe en 2021

Investir dans les sacs de luxe : Le guide IconPrincess 2021

Vous êtes à la recherche de placements intéressants et vous avez fait le tour des grands classiques. Malheureusement, immobilier, actions sociétaires et comptes d’épargne ne sont plus aussi rentables que jadis. Cependant, un secteur mal connu du grand public n’a eu de cesse de voir sa valeur croître au fil du temps : c’est celui de la maroquinerie de luxe.

C’est la bourse qui le dit : acheter un sac de luxe pour le revendre quelques années plus tard peut s’avérer être une opération bien plus fructueuse que d’acheter un bien immobilier même parisien. Oui, vraiment. Depuis quelques années déjà, les sacs de luxe n’ont jamais été aussi désirables. Logique, puisqu’ils s’avèrent moins chers à l’achat qu’à la revente. 

Saviez-vous par exemple que le sac Kelly de la marque Hermès a vu sa valeur quadrupler en juste douze ans ? Quand on pense que le shopping est encore vu comme une activité sans intérêt…

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous êtes tenaillé par l’envie d’investir dans les sacs de luxe. Sage décision. Vous avez déjà la détermination et après avoir lu cet article de bout en bout, vous aurez toutes les clés en main.

Capucines Louis Vuitton Mini Cuir Blanc et Python précieux
Louis Vuitton Capucines Mini (Cliquez sur l’image pour accéder à sa fiche)

Pourquoi investir dans les sacs de luxe ?

Dire qu’il fût une époque pendant laquelle le 2.55 de Chanel se vendait à 206 €… Aujourd’hui, impossible d’en avoir un neuf pour moins de 4 500 €. En l’espace de quelques décennies, la valeur de ce sac a grimpé en flèche.

Vous pensez que c’est une exception ? Que nenni. L’industrie du luxe compte d’autres exemples tout aussi flagrants. Acquérir un sac Birkin d’Hermès vous coûtera entre 7 000 et plus de 60 000 € en fonction de ses caractéristiques.

En moyenne, la valeur d’un sac de luxe prisé augmente de 14.2 % par an, très loin devant les 6 à 8% de croissance annuel du secteur immobilier. Certains sacs grimpent même bien plus vite que ça. Cependant, comme dans tout secteur, tous les investissements ne se valent pas. Pour être sûr de rentrer dans vos frais il faut choisir le bon sac…

Le top 7 sacs de luxe sur lesquels investir en 2020

1. Le Birkin d’Hermès

Sans grande surprise, le Birkin d’Hermès occupe le haut du panier. En 1981, le temps d’un vol Paris-Londres, Jane Birkin relate ses dilemmes de jeune maman à Jean-Louis Dumas, président de la maison Hermès. Trois ans plus tard, le sac Birkin voit le jour et la suite de l’histoire est connue de tous.

Dès sa sortie, le Birkin d’Hermès rencontre un succès fulgurant. Aujourd’hui encore, de nombreuses modeuses font des pieds et des mains pour en posséder un.

Birkin 30cm en cuir Togo noir (Cliquez sur l’image pour accéder à sa fiche)

Il faut dire que sa rareté et les délai pour en avoir un contribuent à le rendre extrêmement désirable… Obtenir un sac Birkin neuf requiert de s’inscrire sur une liste d’attente et de patienter pendant environ 1 à 2 ans.

De tous les Birkin disponibles, le plus demandé reste le classique en cuir taurillon surtout s’il est clémence, taupe ou bleu. Du fait de leur faible disponibilité, certains modèles Birkin d’occasion se voient proposer à un prix de vente jusqu’à 30 % supérieur au prix du neuf !

2. Le Timeless de Chanel

Si vous voulez investir sans prendre de risques, le Timeless de Chanel est exactement ce qu’il vous faut.

Lancé par le regretté Karl Lagerfeld en 1980, cette sacoche a immédiatement séduit la foule de par son côté matelassé et ses chaînes rock’n’roll. Trente ans plus tard, le Timeless parade toujours avec autant de fierté aux bras de toutes les fashionistas.

Chanel Timeless Jumbo cuir noir d’Agneau (Cliquez sur l’image pour accéder à sa fiche)

Neuf, son prix oscille entre 4 500 et 8 500 €. Heureusement, rien ne vous oblige à avoir un capital de départ si élevé. En effet, il est possible de devenir l’heureux propriétaire d’un sac Timeless violet aspect vernissé vintage pour 2 235 €.

Du fait de sa popularité, le sac Timeless est à prendre avec précautions. Pour maximiser les profits, mieux vaut se tourner vers des collections exclusives ou des couleurs qui sortent du lot.

3. Le Boy de Chanel

Encore un autre sac de Chanel imaginé de toutes pièces par Karl Lagerfeld. Mi-femme, mi-homme, ce sac à l’allure androgyne doit son nom au premier amour de Gabrielle Chanel.

Chanel Boy M cuir beige (Cliquez sur l’image pour accéder à sa fiche)

Pourquoi a-t-il autant de succès ? Sûrement grâce à son design minimaliste qui permet à la finesse de ses matériaux de s’exprimer pleinement. Reprenant les codes de l’élégance classique, il y ajoute une pointe de folie au-travers d’une chaîne modulable à souhait.

Mis sur le marché en 2010, le boy de Chanel a encore de beaux jours devant lui. Ce serait une erreur de ne pas en acquérir un avant que les prix ne flambent…

4. Le Kelly d’Hermès

En 1985, quand la princesse Kelly cherchait à tout prix à dissimuler son ventre arrondi des flashs des paparazzis, elle ne s’attendait sûrement pas à lancer un phénomène.

Initialement baptisé « sac à dépêches » lors de sa création en 1892, le Kelly est l’un des sacs les plus côtés du marché. Selon les observateurs, son prix grimpe de 20 à 30 % par an !

Authentique Kelly 35 en cuir crocodile noir
Kelly 35cm cuir Crocodile noir (Cliquez sur l’image pour accéder à sa fiche)

Tout comme le Birkin, il n’est disponible qu’en s’inscrivant sur une longue liste d’attente. Et à l’instar de son comparse, le Kelly se vend à prix d’or sur le marché de l’occasion car il peut y être obtenu sans attente.

Même en seconde main, attendez-vous à débourser plusieurs milliers d’euros pour un Kelly en bon état. C’est par exemple le cas de cet Hermès Kelly en cuir clémence blanc 32 cm authentique vendu à 7 000 €. Cela peut sembler cher mais rappelez-vous que neuf, il faut multiplier ce prix par trois et que certaines éditions sont même estimées à 450 000 €.

5. Le 2.55 de Chanel

Adepte du minimalisme, Coco Chanel décide de s’inspirer des sacoches militaires de l’époque pour créer une besace qui soit véritablement confortable. C’est de cette soif d’indépendance que naîtra l’iconique 2.55.

Pourquoi 2.55 ? Parce qu’il a vu le jour en février 1955. Le 2 symbolise le mois de février et 55 représente l’année. Décidément, Gabrielle Chanel était une vraie puriste…

Chanel 2.55 Reissue (Cliquez sur l’image pour accéder à sa fiche)

Grâce au sens de l’élégance inné de Coco, malgré le temps qui passe, le 2.55 de Chanel n’a jamais perdu sa valeur. Au contraire, d’année en année, cette dernière s’accroît. Envie d’investir sur du Chanel ? De par sa couleur raffinée et son offre promotionnelle, ce sac Chanel 2.55 Reissue en cuir taupe est une opportunité à saisir.

6. Le Speedy de Louis Vuitton

Son tissu recouvert de monogrammes est reconnaissable entre mille. Symbole ultime du voyage, du dépaysement, de l’aventure, le Speedy de Louis Vuitton est un sac de luxe qui ne risque pas de se démoder de sitôt.

Speedy 30 monogramme (Cliquez sur l’image pour accéder à sa fiche)

Adulé par Audrey Heypburn, remis au goût du jour par Marc Jacobs, le Speedy 30 est l’un de ces sacs dont la valeur va toujours crescendo. Pour ne pas rater le coche, faites l’acquisition de ce Louis Vuitton Speedy 30 damier azur pre-loved avant qu’il ne soit trop tard.

7. L’Alma de Louis Vuitton

C’est sur un autre Louis Vuitton que s’achève ce classement. C’est dans une toile peinte en 1934 que cette pièce de maître puise son inspiration.

À l’origine, cette sacoche aux contours délicats avait été baptisé « squire bag ». L’espace d’un instant, il répondra au doux nom de « Champs-Élysées ». Par la suite, séduit par le charme mutin du pont Alma, la maison Louis Vuitton décidera de rebaptiser sa pièce phare en son hommage.

Louis Vuitton Alma damier ébène (Cliquez sur l’image pour accéder à sa fiche)

Disponible en version damier ou monogramme, l’Alma de Louis Vuitton a réussi à traverser les âges grâce à son allure intemporelle. Si vous ne l’avez pas encore fait, c’est le moment d’investir dans un Louis Vuitton Alma customisé noir.

Comment être sûr de rentabiliser un sac de luxe ?

Au moment de revendre votre sac de luxe, le nerf de la guerre sera de prouver qu’il est d’origine. Les faussaires sont de plus en plus doués et de mieux en mieux outillés. Il n’est pas rare de voir des copies de Speedy qui n’ont presque rien à envier à l’original.

C’est pourquoi, afin que la revente de votre sac se fasse aisément, il est recommandé de suivre ces trois conseils.

1. Conserver la facture avec soin

Achèteriez-vous un Birkin d’Hermès à 7 000 € alors qu’il n’a pas de facture originale ? Probablement pas. Même si vous rêvez d’acquérir cette pièce iconique, vous ne prendriez pas le risque de dépenser autant d’argent sur une hypothétique copie. Vos futurs clients raisonnent exactement de la même façon.

En plus de la facture, posséder un certificat de conformité rassurera les futurs acheteurs. En effet, les factures ne disposent pas forcément d’un numéro de série à même d’attester de l’authenticité d’un article.

Autre détail facultatif mais très apprécié : conserver la boîte d’origine et le dust bag de vos sacs.

Chanel 2.55 Jumbo Classic cuir verni (Cliquez sur l’image pour accéder à sa fiche)

2. Attention aux commissaires-priseurs

Vous pourriez être tenté de vendre votre sac de luxe lors d’une vente aux enchères mais attention… Malheureusement, tous les commissaires-priseurs ne sont pas fiables. Et en cas de pépins, vous avez souvent peu voire pas de recours.

3. Privilégier les ventes directes

L’idéal reste encore de vendre directement à des particuliers. Dans le cas où votre emploi de temps ne vous le permettrait pas, adressez-vous à des structures réputées dans le domaine de la maroquinerie vintage comme IconPrincess.

En suivant ces quelques conseils, vous devriez vendre votre sac plus vite que vous ne l’espérez et surtout à un très bon prix.